question2Vous vous
demandez sûrement :

Pourquoi ça n’arrive pas à tout le monde…..

Télécharger la fiche pédagogique

Dans une bouche saine,

 Chez quelqu’un affecté de la maladie parodontale :

Le traitement : la chasse aux bactéries !!!

 

souris1Attention :

la maladie parodontale ne se limite pas seulement à la bouche, tout le corps est affecté,
donc il faut vite vous soigner !

La maladie parodontale peut être aggravée par des maladies générales comme le
diabète ou par le tabac.

Mais on sait maintenant que cette infection permanente des gencives (bactéries contenues dans la poche parodontale) peut constituer un facteur aggravant de certaines maladies et non des moindres. Les plus importantes sont :

Les maladies coronariennes(angine de poitrine, infarctus du myocarde) : Les bactéries contribueraient à la formation de plaques d’athérome sur la paroi interne des artères coronaires.

les endocardites (infection du muscle interne du cœur) :

  • Fixation et multiplication des bac-téries au niveau de l’endocarde.
  • les naissances prématurées avec hypertrophie.

Les pneumonies chez le sujet âgé.

  • instabilité de l’équilibre de la glycémie.
  • La maladie parodontale est aussi liée avec :
  • une mauvaise haleine
  • maux de tête
  • maux de dents/sinus
    etc …

Comment ?

 

Comment ?

Brossage à la maison : à quoi ça sert ?  A éliminer la plaque sur la surface de la dent. Vu que la plaque se calcifie et se transforme en tartre en seulement 8 heures, il est important de se brosser les dents 3 fois par jour.
Irrigations : qu’est-ce que c’est ?Une solution antiseptique est introduite à l’aide d’un instrument à ultrasons sous la gencive pour éradiquer les bactéries. Le but est de préparer le terrain pour les surfaçages, on ne peut pas agir sur une gencive infectée !
Surfaçages : Pourquoi ? Pour enlever tout le tartre sous la gencive. Ceci est fait sous anesthésie.  Le dentiste rétracte légèrement la gencive pour accéder au tartre qui est en dessous. Il est important de l ‘enlever car il irrite la gencive

Revenir à la première partie des origines des maladies parodontales